Version imprimable

Current Size: 100%

Actualités

Projet ReBoRN : le film

Le département Génie Civil-Construction Durable de l’IUT de La Rochelle s’est engagé dans un projet qui vise à apporter une aide technique, scientifique et pédagogique aux habitants d’un village du Népal impacté par des tremblements de terre.

Le Népal est situé dans une région d’intense activité sismique. Un très fort séisme (magnitude 7,9), suivi de plusieurs répliques, a frappé le Népal le 25 avril 2015. Un second séisme très puissant (magnitude 7,3), suivi de plusieurs répliques, a frappé le pays le 12 mai 2015. Ces séismes ont provoqué la mort de plus de 8000 personnes. Selon l'Unicef, près de 24 000 salles de classe ont été détruites ou endommagées ce qui empêche 1 million d'enfants d'aller à l'école. Au total, plus de 8 millions de népalais sur les 28 millions d'habitants sont affectés par les désastres provoqués par ce séisme. Depuis plus de 20 ans l’association française ANUVAM (Au Népal Une Amitié En Marche) œuvre en collaboration avec l’ONG locale FEILSS à l’aide au développement du village de Basa Rapchha dans le Solokhumbo au Népal. À la suite de cette catastrophe, cette association s’est engagée dans le processus d’aide à la reconstruction en collaboration avec l’association française CAPA (Construire et Agir Par l’Architecture). CAPA a assuré un support technique sur place depuis 2016 avec la reconstruction de maisons témoins et la formation aux techniques de reconstruction parasismique.

 

Accompagner la reconstruction par l’image

C’est dans ce contexte que le département GC-CD (Génie Civil – Construction Durable) de l’IUT de La Rochelle a réalisé un travail d’étude et de recherche visant à apporter un renfort pédagogique et technique : le projet ReBorN (pour Reconstruction locale & durable du village de Basa Rapchha au Népal). Le département a initié ce travail de sensibilisation à travers la réalisation d’un support vidéo. À destination en priorité des habitants, ce support montre les effets simulés d’un tremblement de terre sur des maquettes à l’échelle 1/20ème fidèles à leurs habitats traditionnels. Ces expériences permettent de visualiser et de s’approprier l’utilité d’ajouter des éléments parasismiques aux constructions traditionnelles. L’objectif final est de rassurer, de sécuriser les habitants et de pérenniser leurs habitats. 

Un voyage sous le signe du partage et de l’échange

Des enseignants du département, accompagnés de collaborateurs et d’un membre de l’association CAPA, se sont rendus à Basa Rapchha du 22 avril au 2 mai 2018 pour présenter la vidéo pédagogique et échanger avec les responsables locaux, les techniciens, les villageois et les écoliers. Malgré la barrière de la langue, les échanges ont été riches et nombreux. Pour accompagner la diffusion de la vidéo pédagogique, deux maquettes de maisons traditionnelles renforcées ont été construites avec les écoliers.

Ces maquettes et la vidéo sont restées sur place, proches des enfants, pour qu’ils n’oublient pas la démarche.

Pour les membres du projet, cette expérience riche en émotions a permis de valider cette démarche de sensibilisation. À l’IUT, ReBoRN a fait naître une nouvelle thématique au sein du département pour cette rentrée 2018-2019 : la création d’un nouveau module dédié à la construction parasismique.

 

L’association ReBoRN : reborngccd@gmail.com
ENTPratiqueContact